Bien manger à Toulouse #1

J’ouvre la série bien manger à Toulouse par le restaurant l’Amphitryon.

Sur la région toulousaine, il y a plein de bons restaurants. On n’est pas à Paris ou à Lyon certes mais on est gâté quand même.

Il y a les étoilés,

Donc, hier soir, une soirée avec ma chère et tendre, sans les enfants, partis chercher des oeufs de Pâques en Belgique.

L’Amphitryon, plaisant maître d’une maison où l’on dîne, est situé juste derrièrede l’aéroport de Blagnac, dans un joli écrin de verdure. On peut se demander ce que donne la terrasse en été proche de l’aéroport, mais la vue de la salle est magnifique, et quand on quitte le restaurant par Cornebarrieu, on passe derrière le site aéronautique illuminé, sympathique.

La salle est grande, joliment éclairée, avec des tables espacées comme on apprécie. L’accueil est parfait: efficace et aimable et pas de chichi. Ce sera le cas pendant toute la soirée. Le services était parfait, sauf l’accompagnement des vins avec le menu. Très bon choix, mais quel dommage que le verre de gewurztraminer reste vide après la première entrée.

Mais venons-en aux faits, la cuisine de Yannick Delpech, plus jeune chef étoilé de France en 2000. Comme le souligne un petit mot sur les tables, il fait d’ailleurs partie des espoirs 2007, une catégorie qui mène aux deux étoiles si régularité il y a. Et ce serait mérité.

La cuisine est Yannick Delpech est délicieuse. Beaucoup de goûts, de l’inventivité, avec un évident plaisir de manger. Comme exemple, la seconde entrée Thon rouge mariné puis juste saisi, servi tiède sur des nems de thon cru et chèvre frais, pulpe de betterave rouge à la badiane et piment d’Espelette, une des spécialités de la maison. Le thon juste saisi est merveilleux, les nems à tomber par terre.
On suit avec un Filet d’agneau carbonisé à l’encre de seiche, la côte en crépinette de jeunes pousses d’épinards, riz rouge à l’huile de curry, qui tout en étant délicieux m’a un peu moins plu. Le riz rouge est à l’huile de curry, c’est délicieux, mais pas trop léger.

On a fini par un dessert dont je n’ai plus le nom. Des sortes de beignets à la vanille, accompagné d’un sorbet au basilic et agrumes. A nouveau, à tomber, un dessert magnifique.

Alors voilà, oui, sur le menu de Pâques, à deux, on sort avec un note proche de 250 EUR. Le prix d’un Ipod 2GB pour les geeks qui calculent autrement. Pour les amateurs de gastronomie, c’est un plaisir. A noter qu’il y a un menu déjeuner en semaine et samedi qui semble sympathique et très abordable. A tester …

Publicités

Un commentaire sur “Bien manger à Toulouse #1

  1. Toulouse est réputé pour avoir une super cuisine et je le confimre.Une amie habite près de toulouse et je me régale à chaque venue dans cette ville

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s