Que penser du nouveau Grangé?

Le nouveau Grangé est sorti début mars.

De quoi ca parle? Quand Mathieu Durey, flic à la brigade criminelle de Paris apprend que Luc, son meilleur ami, flic lui aussi, a tenté de se suicider, il n’a de cesse de comprendre ce geste. Il découvre que Luc travaillait en secret sur une série de meurtres aux quatre coins de l’Europe dont les auteurs orchestrent la décomposition des corps des victimes et s’appuient sur la symbolique satanique. Les meurtriers ont un point en commun : ils ont tous, des années plus tôt, frolé la mort et vécu une « Near Death Experience ». Peu à peu, une vérité stupéfiante se révèle : ces tueurs sont des « miraculés du Diable » et agissent pour lui. Mathieu saura-t-il préserver sa vie, ses choix, dans cette enquête qui le confronte à la réalité du Diable ? 

Après Freakonomics, The Tipping point ou The Long Tail, voilà ce que je lis pour me changer les idées. Depuis Les Rivières pourpres et l’adaptation sur grand écran par Kassovitz (un peu décriée à l’époque, alors que le film est une belle réussite, une bonne adaptation et a relancé le thriller français), je lis les bouquins de Grangé. Parfois c’est très bien, parfois c’est moins bien, mais les idées de départ sont toujours originales et, à la manière de Dan Brown, on ne décroche que rarement. Quand on commence un Grangé, on finit le Grangé.

Le serment des limbes reste dans la même veine. Polar, surnaturel, ambiance glauque, chapitre court, enquête qui ne cesse d’avancer, multiples personnages qu’on croise et recroise. D’ailleurs, Grangé a les mêmes défauts que Dan Brown, pour tenir le lecteur en haleine, les révélations et pistes s’accumulent. Toutes les cinq pages, une nouvelle révélation. Le filon est un peu gros. A la lecture, c’est prenant, mais après 600 pages et plus de 100 chapitres, on est aussi essouflé que le héros. Mais le plus gros défaut du Serment des Limbes est sans doute sa chute un peu trop prévisible. On sent venir le rôle de certains personnages assez tôt. Grangé a dû partir de son idée de base, pour broder ensuite et rajouter une certaine complexité à l’enquête. Il y avait peut-être mieux à faire avec cette idée là.

N’empêche, j’ai dévoré et passé un bon moment.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s