Bart de W., l'imbécile qui a parfois raison

Cet enfo… de Bart de Wever a visiblement mis la Belgique en émoi en se faisant interviewer sur La Une. Avant d’en venir aux déclarations, on peut quand même noter que ce personnage, que je n’apprécie pas vraiment, réussit quand même à s’exprimer dans un très bon français. Je mets au défi bon nombre de politiciens wallons d’en faire autant.

On retrouve donc une partie de ces dires ce matin dans la presse belge. Deux exemples pour confirmer le titre de mon post:

Bart est un imbécile
«Les francophones sont des immigrants» - lesoir.be

Bart a parfois raison
«Les francophones sont des immigrants» - lesoir.be

Et si on parlait tous français et flamands, ce serait un bon début déjà (avant d’apprendre l’allemand et l’anglais en plus bien-sûr). Quelle belle opportunité à donner à nos enfants, 4 langues pour parcourir le monde.

Publicités

2 commentaires sur “Bart de W., l'imbécile qui a parfois raison

  1. Immigrer = entrer dans un pays étranger pour s’y établir, selon la définition du petit Robert.
    Bart De Wever utilise une méthode très courante, qui consiste à comparer deux choses qui ne sont pas comparables. Un marocain qui vient en Belgique est un immigrant (il change de pays). Un Wallon (ou un bruxellois francophone) qui s’installe en Flandre reste dans son pays, jusqu’à preuve du contraire ! C’est donc un mauvais exemple (qui relève de la même forme de détournement de logique que l’exemple typique des tracts du Front National, dans lesquels on dénonce la situation de l’indépendant pensionné qui a une pension inférieure à celle de l’étranger qui est pensionné après avoir été au chômage. On oublie évidemment de préciser que les deux systèmes de pension ne sont pas du tout comparables). Bien la preuve que les raisonnements de la NVA sont comparables à ceux de l’extrême droite. A moins que ce porc de De Wever(pour rester poli) ne considère déjà les francophones comme des étrangers…

    Dans le même interview, la phrase qui m’a le plus choqué est : la Flandre est la seule région du monde qui tolère (sic !) qu’on ne parle pas sa langue dans sa (re-sic !)propre capitale.
    Il faut s’accrocher aux branches quand on entend ça. Exit Bruxelles capitale de la Belgique et de l’Europe, ville multiculturelle. Bonjour Bruxelles capitale autoproclamée de la Nation flamande unilingue.
    Traduction concrète de la phrase : les sales francophones ont de la chance qu’on soit très gentils, parce que la flandre aurait tout à fait le droit légitime de transformer Bruxelles en un nouveau ghetto de Varsovie.
    Quant à moi, qui suis né à Bruxelles de parents bruxellois, je suis heureux d’apprendre que j’ai juste le droit d’être toléré dans ma ville et de dire merci. Ironique venant de la part d’un homme politique qui, comme tous ses amis extrémistes flamands, vomit en fait la capitale et estime qu’elle ne mérite pas d’existence propre…

  2. J’ajouterais, à titre personnel, que je ne trouverais pas anormal, qu’à partir du moment ou une nationalité étrangère (marocains, turcs ou autres) est très représentée dans une commune, il y ait, dans cette même commune des fonctionnaires capables de comprendre et de parler leur langue.
    On rappelle souvent, à juste titre, que l’administration publique doit être au service du public (et non pas le contraire). On lui demande souvent de changer de mentalité et de s’adapter. Manifestement, en Belgique, ce raisonnement n’est pas applicable lorsqu’il est question d’emploi des langues…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s