Les taxis français paralysent les grandes villes

Et voilà une grève, encore une.

Les chauffeurs de taxis ont protesté mercredi contre la déréglementation de leur profession, préconisée par le rapport Attali. Au cœur de cette colère, les mesures avancées pour augmenter le nombre de taxis en circulation, comme l’attribution gratuite étalée sur deux ans de licences aux demandeurs inscrits à la fin 2007, le partage entre chauffeurs de la même plaque ou la suppression des restrictions territoriales qui limitent le chargement des clients. Si ces recommandations étaient suivies, jusqu’à 60.000 taxis pourraient alors, par exemple, circuler en région parisienne, contre 16.000 actuellement.

Le groupe Attali a travaillé des semaines pour réfléchir  aux pistes pour relancer la France et le pouvoir d’achat. Et Pan, première grève, avant même de savoir si le rapport sera mis en application. Egoïsme en bloquant les autres, egoïsme de ne pas comprendre que l’ensemble des préconisations bénéficeraient à tout le monde. Bravo.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s