Nicolas, le Président qu'il n'a pas toujours de bonnes idées

Vous vous souvenez certainement (comme vous êtes attentifs) de ce post de mai 2007 « Augmentation du pouvoir d’achat, c’est magique »

Là, on est bien dedans. Ca discute ferme, les textes vont sortir, les salariés vont pouvoir travailler plus pour gagner plus. En commençant, pas ne plus prendre les RTT, et se le faire payer. Dans les récentes discussions, l’employeur n’aurait d’ailleurs même plus le choix d’accepter ou de refuser. C’est génial? Oui, Sur le fond, c’est génial!

Mais pensons un peu au cas de figure suivant:

1. Monsieur Minispeed travaille 35h. Son patron (pffff) trouve qu’il n’est pas super actif. Monsieur HighSpeed est top motivé, il fait son boulot, réalise ses objectifs, sans compter. Est-ce que les nouveaux textes vont faire une différence? Of course not. Tout le monde aura droit de se faire payer les RTT non prises, c’est une question d’heures de travail, pas de résultat, pas d’objectifs, pas de motivation.

2. On continue … Monsieur Minispeed, très motivé (pour une fois …) ne prend pas ses RTT le premier mois. Mais le deuxième mois, le retour à la dure réalité des 38 ou 39H est trop difficile. Il décide de prendre certaines RTT, mais pas forcément toutes. Ca dépend. Ca dépend de sa motivation? Non … ca dépend … c’est tout. Le patron (salaud) pourra donc, dans la joie et la bonne humeur, décompté chaque mois (voir chaque semaine) les RTT prises et non prises, les heures et faire du panachage de fiches salariales. Ca tombe bien, le patron (enculé) il adore s’occuper de cela, par contre ce qu’il déteste, c’est voir des prospects, passer du temps intelligent avec les gens, recruter, et participer à la croissance de la société.

3. Faisons un calcul simple (et faux). De 35 à 39 heures, ca fait 8,75% d’augmentation. Sur une société qui a une masse salariale de400.000 EUR par an, ca fait quand même plus de 35.000 EUR d’augmentation. J’espère que c’est prévu dans le budget. Et puis si c’était prévu, c’était probablement pour engager de nouvelles personnes … qui du coup … ah ben tiens … merde.

Trois exemples parmi d’autres qui montre qu’une bonne idée, quand elle est mal appliquée, peut non seulement ne pas avoir son effet motivant, faire perdre du temps à de nombreuses personnes et surtout entretenir (voir développer) une mentalité de fonctionnaire (désolé, mais c’est la métaphore …).

Nicolas, Nicolas … si tu veux supprimer les 35h, fais le plus directement, sans paperasserie, non?

Publicités

Un commentaire sur “Nicolas, le Président qu'il n'a pas toujours de bonnes idées

  1. T’es vraiment qu’un « enculé » de patron :-)). Par contre, quelle chance ils ont en France d’avoir un président qui provoque la discussion, le débat, la manif, sur des sujets comme ca .. Nous ici ca vole haut, pour les non initiés à la politique Belge, ici ca discute ferme sur .. tenez vous bien .. la compétence de la Flandre sur le controle pédagogique des écoles francophones dans les communes à facilité ..

    Je préfèrais encore quand ils parlaient des chomeurs wallons qui ne veulent pas travailler .. 🙂

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s