Zodiac, le nouveau Fincher, un grand film

Ce matin, j’ai eu la chance (parce qu’avec deux enfants, il faut une épouse formidable …) et l’honneur (parce que voir un grand film c’est toujours un honneur) d’aller au cinéma voir Zodiac, le nouveau film de David Fincher.

Vu autrement, je suis juste allé au cinéma ce matin … mais dis, comme cela, c’est moins sympa.

Vous pouvez jeter un oeil à la bande-annonce en quicktime ou en quicktime HD.

Vous retrouverez un avis plus complet sur le site qu’il est bien pour le cinéma, Roulive.com. Mais pour vous faire gagner du temps, je vous le remets ci-dessous:

« Et vlan, dimanche matin, 11h10, première séance de la journée, la salle en VO est presque vide et première claque de l’année 2007. Le Zodiac a enchanté la presse américaine il y a quelques semaines, il semble avoir enchanté Cannes il y a 4 jours, et là, ilétait là dans la salle avec nous, et j’ai vu un grand film américain, une énorme enquête sur un tueur qui a bouleversé les Etats-Unis. Après avoir fait un grand film science-fiction (oui, j’adore Alien3 et je le revendique), redéfinit le thriller poisseux avec Se7en, réaliser un des meilleurs films générationnels avec Fight Club, et s’être amusé avec sa maestria visuelle sur Panic Room, David Fincher entre dans la cour des tous grands avec Zodiac.

Il ne sera peut-être pas au palmarès du festival parce qu’il est classique, il ne sera peut-être pas aux Oscars pour les mêes raisons, mais faites-moi confiance, Zodiac est un des meilleurs films que vous verrez sur les écrans cette année.

On a peu parlé des acteurs, mais soulignons le jeu de Mark Ruffalo qui depuis quelques années n’arrêtent pas d’être magnifique. Il est stupéfiant de réalité dans Zodiac. Mais le plus intéressant dans Zodiac, c’est cette histoire de tueur, qui sévit pendant des années, sans jamais être confondu, et qui au delà de ruiner la vie de ses victimes, va littéralement hanter la vie d’un détective et d’un dessinateur, chacun à leur tour. Toute la puissance du film est là, pour en faire un classique quasi-instantané. On pense à All The President’s Men.

Grand film donc. »

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s